lundi 25 juin 2012

Les Femmes de l'Autremonde - 2 : Capture

Titre : Capture
Série : Femmes de l'Autremonde
Auteur : Kelley Armstrong
Edition : Milady
Genre : Bit-Lit
Mon appréciation : 5/5

Quatrième de couverture :

Elena Michaels est une femme recherchée. Elle n'a pourtant rien fait de mal. Enfin, pas récemment. Mais il y a dix ans, son amant l'a changée en loup-garou. La seule femme loup-garou au monde, en vérité. Et aujourd'hui, alors qu'elle parvient enfin à l'accepter, un groupe de scientifiques apprend son existence. Ils la pourchassent et elle s'apprête à foncer droit dans leur piège. Mais c'est sans compter sur la famille adoptive d'Elena, la Meute, qui ne reculera devant rien pour la retrouver. Et sans compter non plus sur Elena elle-même, ce qui est une grossière erreur.

Mon (humble) avis :

Voilà encore un livre que j'ai lu avec un grand plaisir.

Ici, contrairement au premier tome pour lequel j'avais mis plus de temps à entre dans l'histoire, j'ai été prise tout de suite. Pour autant (et, selon moi c'est un des points forts de l'auteure), K. Armstrong prend le temps de poser son récit. Bien que tout se déroule sur peu de jours, le lecteur n'est pas noyé sous une tone d'informations qu'il n'a même pas le temps de digéré. L'action est bien présente, mais elle est posée. Bien que parfois un peu de précipitation donne un sentiment de tourbillon, j'applaudis de voir assez clairement ce qui se passe, de me familiariser avec les personnages (l'impression de consistance/profondeur qu'on les personnages découle aussi selon moi de ce que j'essaye de décrire).

Ce n'est pas pour autant que je peux prévoir ce qui va se produire. De nombreux personnages apparaissent tout de même dans ce tome. En plus d'élargir les perspectives sur l'univers des Femmes de l'Autremonde, cela multiplie les possibilités. En effet, chaque personnage est un élément qui compte dans le développement de l'histoire, qu'il intervienne tôt ou tard, que son rôle soit minime ou non.
Toujours à propos des personnages, je veux aussi saluer le fait que chacun est extrêmement nuancé. En effet, on n'a pas d'un côté les méchants, êtres maléfiques, sans aucun bon côté, et les gentils de l'autre, tous beaux et purs. Il y a des gentils anthipatique et des méchants sympathiques.

J'ai peur d'en dire trop à propos de l'intrigue si je m'étends sur le sujet, je préfère donc vous laisser le soin de découvrir cela par vous-même.

Encore un mot cependant : j'ai énormément apprécié que Kelley Armstrong donne un titre à ses chapitres. Ce fait donne la possibilité d'extrapoler, de faire marcher un peu notre imagination. Que va-t-il se passer? La plupart du temps, ce n'est pas exactement ce qui semble le plus évident, tout en restant dans la logique de l'histoire.

Oui, c'est avec un grand plaisir que je rejoindrai le prochain personnage (Paige, une sorcière) dans le tome suivant des Femmes de l'Autremonde!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire