mardi 9 octobre 2012

Temperance Brennan


Quatrième de couverture :
 
Un drogué enterré, une clocharde noyée, un ancien flic pendu : il fallait bien tout le talent de Temperance Brennan pour distinguer, derrière la diversité des modes opératoires, la main d'un même homme. À défaut d'un statut social, d'un profil physique ou d'une scène de crime comparables, tous ont un point commun : ils ne manqueront à personne. Et tous portent, sur une vertèbre bien précise, la signature insolite de leur assassin...
Sous le soleil de Charleston, fleuron de la vieille Caroline du Sud, les vacances de Tempe tournent vite au délire. Quand l'anthropologue judiciaire n'est pas mandatée d'urgence auprès d'un squelette, elle doit jouer les négociatrices entre Peter, son ex-mari, et Ryan, son nouvel amant. Les caprices du coeur, pourtant, ne sont rien : dans cette affaire, ce sont bien d'autres organes qui entrent en jeu...



Quatrième de couverture :
 
Fillettes enlevées, cadavres sans nom, noms sans cadavre... L'Acadie et sa moisson de vieux squelettes ne sont pas de tout repos pour Temperance Brennan. D'autant que, la police mise à part, personne ne semble prêt à collaborer avec l'anthropologue judiciaire. Ici on se serre les coudes. On parle français. Et on se tait. Dans les souvenirs de Tempe, pourtant, cette région du Canada semblait un paradis. Le pays d'un ange... Cet ange, c'était Evangéline, 14 ans, petite acadienne amoureuse de poésie. Tempe en avait 12 et la disparition de son amie devait, à jamais, laisser un grand vide. Derrière chaque porte, chaque morte, Tempe croit reconnaître l'absente. Et son enquête la ramène bientôt au pays maudit de l'enfance sacrifiée...
 
 
Mon (humble) avis :
 
J'ai terminé il y a peu Meurtres en Acadie, et j'en profite pour écrire un mot sur les 2 tomes. J'aime lire des policiers, en particulier cette série. J'aime les personnages, le fait que le Dr Brennan ne soit pas policière et puisse donc enquêter d'un différente manière, mais aussi qu'elle s'implique émotionnellement. Elle est vivante, elle est humaine, elle pense à elle de temps en temps. En comparaison à une Kay Scarpetta (que j'aime beaucoup aussi), elle semble plus humaine.
 
J'étais curieuse, en commençant cette série, de voir quels seraient les points communs avec la Bones télévisée. Et bien, elle est très très différente, mais je l'apprécie aussi.
 
Dans le premier des deux tomes présentés ici, j'ai bien apprécié le retour de Peter dans la vie de Temperance, pas seulement comme personnage secondaire, mais comme quelqu'un de plus actif, et dont on fait une connaissance plus en profondeur. Mais aussi sa cohabitation avec Ryan. Et les sentiments de Brennan face à eux deux.
 
J'ai bien aimé cette enquête, plus que celle du tome suivant. En effet, dans le deuxième tome présenté, cette obsession pour Evangéline est un peu crispante. Je ne sais pas ce qui m'a dérangé, peut-être le sujet (enfants kidnappées, traffic d'enfants,...) Peut-être ce qui se passe avec Ryan?
 
J'ai tout de même apprécié ces lectures qui m'ont détendues et m'ont permis de penser à autre chose. Une début juillet, après les résultats, une en octobre, au moment de se remettre au travail. Parfait!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire