jeudi 27 décembre 2012

La Confrérie de la Dague Noire - 7 : L'amant Vengeur






Quatrième de couverture :


Une guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire.
Vhengeance vit dans l’ombre depuis toujours. Mais lorsque le vent de la rébellion se met à souffler sur la société des vampires, son intrépidité fait de lui l’homme de la situation pour assassiner Kolher, le roi. Son côté sombre meurt d’envie de profiter de l’occasion, cependant Vhengeance a d’autres problèmes, car son identité de symphathe est sur le point d’être dévoilée. C’est alors qu’il se tournera vers l’unique lumière de son univers inquiétant : une femelle vampire ignorant tout de la corruption. Ehlena. Le seul être qui pourrait le sauver de la damnation éternelle…
 
 
Mon (humble) avis :
 
Et bien, quelle lecture ! Je n'ai pas le coup de coeur, mais on n'est pas loin.
 
Pour ce tome donc, on s'attarde un peu plus sur Vhengeance, qui ne fait pas techniquement partie de la Confrérie. Mais il l'a soutient, ou en tout cas ne met pas de bâtons dans ces roues. J'étais curieuse, car on avait déjà eu des aperçus de sa vie dans les tomes précédents sans pour autant avoir de détails et d'explications. Mais ici, on en a. Et, particularité que j'ai énormément appréciée, même si le tome est principalement dédié à Vhengeance et Ehlena, la part réservée respectivement à Kohler, John Matthew et Xhex est importante. En ayant toujours un point de vue du côté de l'ennemi, les éradiqueurs. Et l'ensemble est équilibré! Plus que dans certains autres tomes.
 
Ce qui, à mes yeux, évite une grosse part de répétitions, de tergiversations et de mélo. Il y en a toujours, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, mais bien moins pesante. Un gros, gros point fort pour ce tome donc. Je pense aussi que c'est grâce aux personnages et à leur histoire.  
Le fait qu'il fasse à peu près 850 pages aide aussi certainement à une répartition plus équilibrée. J'ai pris plus de temps pour le lire, je me suis moins ennuyée à certains passages. (Dans les tomes précédents, les parties en particulier réservées aux éradiqueurs me pesaient.)
 
Le fait que l'on retrouve le Roi, et que tout ne soit pas résolu pour lui (et pour d'autres, et je salue le retour de Thor, aussi) donne plus d'épaisseurs à l'ensemble de l'univers de la Confrérie, je trouve. Et marque une différence avec d'autres séries du même genre, où, la plupart du temps, on croise les personnages des tomes précédents, mais de manière très secondaire tout de même.
 
Un autre point positif : bien que je me doutais que les deux personnages se trouveraient à la fin, je n'ai, à aucun moment su dire exactement comment ça allait arriver. Je ne dis pas qu'il y a eut de grosses surprises, mais j'étais dans l'incertitude quand à ce qui arriverait. Et ça, c'est bien aussi.
 
Il reste donc quelques lourdeurs, propres au genre, qui en font intrinsèquement partie, et c'est pour cela que je ne dirais pas que c'est un coup de cœur. Mais j'aime l'évolution dans la narration et dans la psychologie des personnages. Je suis très curieuse de voir comment la situation va évoluer dans les prochains tomes! 
Références :
Auteur : J.R. Ward
Titre : L'amant Vengeur
Série : La Confrérie de la Dague Noire
Genre : Romance Paranormale
Edition : Milady
Mon appréciation : Très bien 

4 commentaires:

  1. je n'ai pas encore réussi à me motiver à commencer cette série mais j'ai les 5 premiers tomes. Peut etre un jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu as les 5 premiers :-0!

      Je n'aurais jamais la patience personnellement ^^. Mais bon, j'ai bien beaucoup de livres dans ma Pàl qui me traiteraient de menteuse !

      Allez, lance toi! Pour savoir au moins si tu accroches! Je t'y encourage fortement!

      Supprimer
    2. j'ai du mal avec la romance paranormale du coup j'ai peur de ne pas aimer... J'ai tellement de livres qui me donnent envie dans ma PAL. Oui je vais bien le faire à un moment ou un autre lol.

      Supprimer
    3. Ah oui, évidemment... Enfin, je sais bien ce que c'est, vu ma Pàl...

      Bisous!

      Supprimer