mardi 18 décembre 2012

Les Vampires Argeneau - 3 : JF cherche vampire






Quatrième de couverture :

Lucern Argeneau, alias Luke Amirault, écrit des romans de bit-lit à succès qui lui sont inspirés par sa famille de vampires. De nature solitaire, il vit en reclus et refuse de sortir de sa routine. C’est sans compter sur son agent, Kate Leever, qui espère bien le voir participer à une convention de romance vampirique.
Après tout, il doit bien cela à ses nombreux fans ! Elle débarque donc chez lui à l’improviste et s’impose dans son existence bien réglée. Lucern va devoir s’armer de patience et mettre un peu d’eau dans son sang afin de composer avec cette séduisante jeune femme.
Et si elle découvrait le caractère autobiographique de ses oeuvres ?


Mon (humble) avis :

Voici un livre qui ne laisse pas de surprise. Lecture d'été par excellence, jusqu'à ce que ces histoires cousues de fil blanc commencent à taper sur le système. 

Je me demandais comment l'auteur allait aborder ce personnage qui est soi-disant reclus. Il l'est, là n'est pas la question. Mais j'avoue ne pas l'avoir trouvé si ombrageux que ce que les autres personnages disent. 

Deux, trois situations cocasses, le fait qu'il y ait quand même des rebondissements, presque surprenants, ce tome est quand même un peu différent des deux précédents. D'autant que ici, on assiste pas tellement à un huis clos (dans les deux précédents, ils étaient quand même majoritairement dans les maisons des protagonistes).

Je l'ai lu après Anita Blake, ce qui contraste assez fort, mais m'a permis de sortir un peu de la noirceur. 

C'était pas mal. Mais lire la suite n'est pas vraiment ma priorité. J'avais hésité à lire la suite dès le premier tome, mais finalement je l'ai fait. Si je constate que je n'ai pas la motivation ou l'envie d'en lire plus, je m'arrêterai définitivement...


Références :
Auteur : Lynsay Sands
Titre : JF cherche vampire
Série : Les Vampires Argeneau
Edition : Milady
Genre : Romance paranormale
Mon appréciation : Moyen

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire