mardi 21 mai 2013

Les confessions de Vicoria Plum - Anne Fine




Quatrième de couverture :

Tous les matins, Oliver s'enferme dans la lingerie pour écrire ses mémoires.
Il nous apprend comment son ex-femme, Constance, l'a mis à la porte pour filer le parfait amour avec le jardinier, à ses yeux un hypocrite et un lâche. Mais Constance, qui a découvert le manuscrit, entreprend entre les lignes, de donner sa version de l'histoire.
Qui ment? Qui dit la vérité? Cette comédie délicieusement british s'avère être une fable cruelle sur les dangers de la vie de famille. Anne Fine sait de quoi elle parle : romancière confirmée, elle est aussi l'auteur de Madame Doubtfire.

Mon (humble) avis:

Voici un livre pour le moins déroutant.

Comme expliqué dans le résumé, deux personnes reviennent sur les différentes étapes de leur vie commune, parce que même s'ils sont séparés, Oliver squatte toujours chez Constance. Que vient faire Victoria Plum, là-dedans, telle est la question. Est-ce en rapport avec le fait qu'Oliver cache son manuscrit dans une taie d'oreiller? P't'être bien que oui...

Anne Fine trace avec justesse et finesse les relations complexes entre les êtres humains. Mais je tiens quand même à préciser qu'elle ne va pas ici chercher la famille standard, du moins les personnalités standard. En effet, Oliver est un philosophe. Son but premier est d'écrire comment lui sont venues ses théories, comment il s'intègre, lui qui fait partie de l'élite pensante, dans le monde ordinaire. Comment il s'est fait avoir par cette femme, qui l'a épousé et lui a donné des enfants. Il a vécu une enfance particulière également. Tout cela explique où il en est arrivé, à squatter son ancienne maison pour écrire un nouveau papier philosophique...

S'ensuit évidemment des situations cocasses avec le nouveau mari de son ex-femme, ses enfants qui sont partagés entre la joie de le voir et le fait qu'il soit un père plutôt médiocre, bien que plutôt aimant tout de même. Et nous avons d'abord l'explication d'Oliver, qui fait toujours pour un mieux avec les moyens qu'il a, selon lui. Viennent ensuite, moins présentes, les vues de Constance. 

Et le lecteur essaye de trouver un juste milieu entre les deux, vogue d'un avis à l'autre.
J'ai passé un moment plutôt agréable, mais déroutant par moment. Je reste sur une note plutôt mitigée. Mais je maintiens, Anne Fine à un don pour nous faire voir une vie de famille avec tous les éléments qu'elle peut impliquer, d'autant plus quand la famille est dans une situation particulière. 

Références :
Auteur : Anne Fine
Titre : Les confessions de Victoria Plum
Genre : Contemporain/Roman/Comédie
Edition : Points
Mon appréciation : Bien

1 commentaire:

  1. Ah je ne connaissais pas du tout ce livre non plus, mais je note. Le fait que ce soit l'auteure de Mme Doubtfire (le film m'a beaucoup fait rire) qui ait écrit ce livre me donne envie de le découvrir :).

    RépondreSupprimer