mardi 11 juin 2013

L'éducation sentimentale - Gustave Flaubert




"Il trouvait que le bonheur mérité par l'excellence de son âme tardait à venir."
 
Quatrième de couverture :

- Adieu, mon ami, mon cher ami ! Je ne vous reverrai jamais ! C'est ma dernière démarche de femme...
Et elle le baisa au front comme une mère... Elle défit son peigne ; tous ses cheveux blancs tombèrent.
Elle s'en coupa, brutalement, à la racine, une longue mèche.
- Gardez-les ! adieu ! 
Quand elle fut sortie, Frédéric ouvrit sa fenêtre. Mme Arnoux, sur le trottoir, fit signe d'avancer à un fiacre qui passait. Elle monta dedans. La voiture disparut.
Et ce fut tout.

Mon (humble) avis :

Voici certainement un des classiques que j'ai du lire qui m'a le moins plu. 

Cette histoire m'a paru bien longue. Représentant majoritairement les troubles de l'époque, via un personnage représentatif d'une génération perdue, déprimée, morose, j'ai eu un intérêt dans la description de cette époque, que je connaissais peu. Heureusement que les notes étaient assez bien fournies en explications à ce sujet, ça m'a permis de bien me situer.

Cependant, le personnage principal m'a ennuyée... Il ne sait pas se décider, à quelques niveaux que ce soit. Et là, différence avec Stendhal. Si Julien Sorel m'énervait et me faisait sortir de mes gonds, Frédéric m'indifférait plutôt. Du coup, la lecture est peut-être mieux passée, mais elle a moins déclencher de passion chez moi. 

Il n'y a même pas une dimension tragique, qui aurait pu me faire un peu palpiter... Non, il s'agit de l'histoire d'un amour impossible, mais qui n'entraine pas de si grandes batailles... Un peu fade, à mes yeux donc.

Je ne peux comparer cette lecture avec d'autres Flaubert, mais j'ai bien l'intention de lire ses autres romans.

Je ne compte pas en dire plus... De ma faute, j'ai pris du retard et je n'ai rien noté, je vous présente donc mes excuses.  

Références :
Auteur : Gustave Flaubert
Titre : L'Education sentimentale
Genre : Classique
Edition : Folio
Mon appréciation : Moyen 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire