mercredi 25 septembre 2013

Les enquêtes du Département V - 1 : Miséricorde




Quatrième de couverture 

Pourquoi Merete Lyyngaard croupit-elle dans une cage depuis des années ? Pour quelle raison ses bourreaux s'acharnent-ils sur la jeune femme ?
Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l'avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d'encre. Mais, faute d'indices, la police avait classé l'affaire. Jusqu'à l'intervention des improbables Carl Morck et Hafez el Assad du Département V, un flic sur la touche et son assistant d'origine syrienne.
Pour eux, pas de cold case...
Couronné par les prix scandinaves les plus prestigieux, le trhiller de Jussi Adler-Olsen, première enquête de l'inspecteur Morck, est un véritable phénomène d'édition mondial.

Mon (humble) avis

Je dois dire que j'ai tout de même mis un certain temps avant d'être bien prise dans l'histoire...

Le livre se compose comme une alternance du point de vue de Merete avant qu'elle se fasse enlevée et pendant sa captivité, et celui de l'inspecteur Morck. La partie sur Merete est particulièrement bien construite, il m'a semblé. Ce qu'elle subit est terrible d'autant qu'elle ne sait pas tout de suite (elle le sait même assez tard) pourquoi elle est là...

Quand à l'inspecteur Morck, j'ai eu du mal avec lui. Ben oui. Il est en effet écarté parce qu'il a été au cœur d'une fusillade avec deux collègues... Donc forcément, il y a des conséquences. Il est sous le choc. (C'est un macho en plus). Son chef ne sait pas quoi en faire et le relègue dans un nouveau département (qui en fait permettra à la police de bénéficier d'une aide financière qui ira, bien-sûr ailleurs que dans le Département V). Bref, il n'est absolument PAS motivé. Il engage un homme de ménage.

Là, je dois dire tout de même que la relation avec Assad est savoureuse. Choc des cultures, et puis, Assad veut bien faire (un travail de flic que l'inspecteur Morck lui refuse), ce qui peut avoir de bonnes conséquences mais aussi des petits moments de flottement... Bref, c'est un point fort du bouquin, selon moi.

Et puis le dénouement... Wouaw, je n'ai pas pu le lâcher sur la fin ! Mon impression général est donc positive, très positive même, malgré la lenteur du début et l'antipathie de l'inspecteur Morck.
 


PàZ n°4 : 7/20

Références :
Auteur : Jussi Adler-Olsen
Titre : Miséricorde
Saga : Les enquêtes du Département V
Genre : Thriller
Édition : Le livre de Poche
Mon appréciation : Très bien   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire