vendredi 30 janvier 2015

La vérité sur l'affaire Harry Quebert, Joël Dicker

 
 
Quatrième de couverture
 
"C'est rare, mais quand ça arrive, rien ne peut couper court à l'excitation. Jeune ou moins jeune, lecteur difficile ou facile, femme ou homme, on lira son discontinuer jusqu'au bout le roman français de Joël Dicker, La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert. On n'en sortira qu'épuisé et ravi par le jet continu d'adrénaline littéraire que le narrateur n'a cessé d'injecter dans vos veines." 
Marc Fumaroli, de l'Académie française
 
"Si vous mettez le nez dans ce gros roman, vous êtes fichu. Vous ne pourrez pas vous empêcher de courir jusqu'à la six centième page. Vous serez manipulé, déourté, sidéré, agacé, passionné par une histoire aux multiples rebondissements, fausses pistes et coups de théâtre."
Bernard Pivot, de l'Académie Goncourt
 
 
Mon avis

Je vous présente ici un livre que j'ai savouré. Il n'a pas que des points positifs, même si les points "négatifs" restent tout à fait mineurs. Mais je me suis régalée! Il tient en effet en haleine, sans pour autant nous faire passer par des scènes "gores", et puis on ne peut pas dire qu'il y ai une action hyper présente, même si on est subjugué et que l'on veut savoir.

Car l'enquête a lieu bien des années après les événements. Ce qui la rend difficile bien-sûr, mais qui permet de déterrer des tas de choses qu'une petite ville peut laisser cachées pendant des années... Bref.

Ce que j'ai aimé? Les conseils d'écrivain : chaque chapitre (il y en a 31) commence par un petit conseil, d'un professeur à son élève qui désire être écrivain. J'aime particulièrement lorsqu'il y a des titres aux chapitres d'un livre, et donc, j'ai trouvé cette disposition originale. Et puis, intéressante, même si je ne pense pas me lancer un jour ^^

Grâce à se découpage aussi, l'auteur peut nous faire voyager, que ce soit dans l'enquête elle-même, dans le passé, au moment des événements, ou bien dans les événements qui ont suivi son enquête et la mise à jour de la "Verité". Laissez moi vous dire qu'il nous promène! 
 
Alors pour le coup, ça démarre lentement, la mise en place de l'intrigue et de la raison qui pousse le personnage principal à mener son enquête, la connaissance dudit personnage, tout cela prend son temps, mais ça ne m'a pas du tout embêter. Il y a un moment où je me suis dit que j'avais envie que ça avance plus vite, c'était un peu longuet à mon goût, mais plus tard, au début du dernier tiers.
 
Pour ma part, il y avait des éléments que j'avais repérés et pas le narrateur, tout en ne sachant pas précisément s'ils étaient importants ou pas. Des petites choses que j'avais devinées, mais pas dans leur entièreté. Et puis, Harry Quebert, Nola... On a beaucoup de mal à les cerner! Ce qui aide à nous plonger dans la confusion, bien-sûr!
 
Donc, un très très bon roman. Je le conseillerais aux personnes qui ne sont pas particulièrement fan des thrillers, mais qui aiment tout de même les enquêtes et les policiers... Et puis bon, ces questions de romans, d'écrivains, etc... C'est aussi un monde qui peut fasciner!

2 commentaires:

  1. J'avais adoré lire ce roman et j'espère qu'il en écrira un autre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je me posais justement la question... Il y en a un autre, publié avant, mais je pense que je vais mettre son site dans mes favoris, pour me tenir au courant ;)

      Supprimer