lundi 4 mai 2015

William Monk - 1 : Un étranger dans le miroir, Anne Perry

Quatrième de couverture

"William Monk, inspecteur de police chevronné, se réveille à l'hôpital. Violemment agressé il y a quelques semaines, il a perdu la mémoire. Ce qu'il s'empresse bien de taire à ses supérieurs, qui auraient tôt fait de l'exclure manu militari de la police londonienne. Revenu à la vie professionnelle, il mène parallèlement une enquête sur le meurtre d'un jeune aristocrate, survivant de la bataille de Crimée, et sur lui-même. Il découvre d'abord qu'il n'était ni très sympathique, ni très aimé, et qu'il avait laissé tomber sa famille, d'origine trop modeste, pour mieux réaliser ses ambitions. Il se rend compte aussi qu'il avait été mêlé de très près au meurtre sur lequel son supérieur, qui veut sa peau, le laisse investiguer..."




Mon avis

Je connais bien les romans d'Anne Perry, j'aime beaucoup son autre série policière victorienne. J'ai donc voulu, à un moment donné, tenter cette autre série. 

Allez savoir pourquoi, je me figurais qu'elle serait un peu plus cocasse. (Peut-être à cause de la série télévisée Monk?). On se trouve pourtant bien dans une série policière, assez sombre. Tout d'abord, à cause de la terrible situation de Monk : il a perdu la mémoire, il ne sait plus rien de son passé... De plus, n'étant pas d'un naturel communicateur, il a beaucoup de mal à trouver une personne de confiance à qui exposer la situation, et qui pourrait lui fournir de l'aide. 
Il faut ajouter à cela l'enquête qu'il se voit confiée dès son retour au travail. Il sent bien que son supérieur a un peu de hargne pour lui, mais il ne sait même pas si c'est justifié ou non, et que faire précisément pour que cela change. Concernant l'enquête elle-même, il s'agit de retrouver l'assassin d'un soldat, un gentleman, qui est rentré il y a peu de la guerre de Crimée. Cette guerre, qui est un peu présente, en arrière fond, m'a aussi intéressée. Je la connais peu, et j'ai de la curiosité à son sujet. J'aime quand un livre me donne envie d'approfondir mes connaissances sur un sujet.

J'ai apprécié ce mélange de recherches policière et personnelle. On se rend vite compte, avec Monk, que les deux s'avèrent liées, d'une manière précise, et que la découverte de certains aspects de la vie de Monk vont pouvoir aider pour l'enquête. Ou peut-être l'inverse? Bref, Anne Perry nous embrouille bien. J'ai aussi trouvé assez touchant de suivre cet homme qui se remet en question, se demandant comment il a pu agir comme il semble l'avoir fait avant sa perte de mémoire. Il remet son comportement en question. Il tâtonne. J'ai bien aimé faire la connaissance de cet homme, fragile, mais en même temps avide de plus de justice et fort.

J'ai bien apprécié aussi un des personnages féminins de ce roman, en espérant que je le retrouverai par la suite.

Dans les points moins positifs, il faut tout de même dire qu'il y a parfois quelques petites redondances, sans lesquelles le récit aurait pu gagner en efficacité.
Il y a aussi, à mes yeux, des éléments de l'enquête qui se laissent un peu facilement deviner ; mais ça ne veut pas dire que j'avais la solution finale, loin de là.
Je trouve aussi que la fin est un peu abrupte, j'aurai aimé quitté les héros de manière plus douce.

Je me réjouis de trouver la suite!


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire